»

N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR

Publié le 25-06-2013
N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR
26 minutes de plaisir… tout un programme ;-)

Pour reprendre le synopsis du film, « N’importe Quoi » est un court métrage de 26 minutes, l’histoire de Neila, une trentenaire qui tient un salon de coiffure. Une jeune femme pas très gâtée par la nature qui s’octroie les services d’une société appelée Cupidland. Cupidland qui doit l’aider en 2 mois à devenir la femme parfaite dans le but d’épouser l’homme dont elle rêve. Lorsque Neila arrive à Cupidland, elle est surprise par les cours enseignés et par les codes de cette microsociété ou toutes les clientes ont un prix et se saluent en brandissant leur index tatoué. Avec pourtant une valeur marchande de départ estimée à… 0DT, cet apprentissage va donner un nouvel élan à ses ambitions. « N’importe Quoi » a l’allure d’une comédie loufoque bien que sa portée soit non seulement sociale mais aussi politique.

Loufoque ? Pas si loufoque que cela… Les traits des personnages sont accentués comme il se doit, mais on retrouve bon nombre de « phazettes » de la vraie vie. Les remarques de la mère qui ne rêve que de caser sa fille… des dialogues ou des scènes parfois aussi gonflées puisque tous les sujets sont abordés (mais toujours en finesse et avec humour). Le tout mis en image avec des décors, des lumières et des costumes parfaitement étudiés.
 
Pour notre plus grand plaisir, Ismahane LAHMAR scénariste et réalisatrice de « N’importe Quoi » nous offre un casting d’enfer avec :
  • Fathi HEDDAOUI (Mister Z),
  • Najla BEN ABDALLAH (Neïla),
  • Lotfi ABDELLI (Paco),
  • Fatma BEN SAIDANE (Mme Lina),
  • Anissa Lotfi (la voix de la mère de Neila)
  • Mouna Nsiri (Cliente 1 alias la Pouf 1)
  • Mohamed Ali Ben Henia (Cliente 2 alias la Pouf 2)
  • Sabrina Ferhani (Cliente 3 alias la Pouf 3)
  • le designer de mode Salah BARKA (Anaconda et Aboubaker, qui est aussi chef costumier)…
  • Sami Temimi (Jésus)
  • Jihane Zammoul (Iron)
  • Amira Jaziri (Noodle)
  • Salima Ben m'rad (Serveuse)
Et en figuration: Achref Bennani, Walid M'barek, Mehdi Kallel, Hédi Tellili et Houssem Chemek.

Chapeau bas aux acteurs qui sont vraiment extras. Spéciale dédicace aussi au maquilleur et à la coiffeuse qui ont fait un boulot incroyable quand on voit comment Nejla Ben Abdallah a été « enlaidie » pour le rôle alors qu’elle est tellement jolie au naturel.
Des acteurs entourés par une équipe de choc : Julien Hecker (Producteur), Mme Hanène Ben Mahmoud (Dir. de Prod) assistée de Kaouther Dridi et de Naim Nsiri (stagiaire à la Prod), Jilani Arous (assistant à la réalisation), Hsouna Ben Ayed (régisseur), Catherine Lipinski (Dir. de la photo), Hatem Nechi (cadreur), Walid Ouerghi (ingénieur son), Slim Jbeli (Perchman), Jalel Barka (Electro/Machino), Ghazi Temimi (Chef Décoration), Houssem Boussada (maquilleur), Hager Lakhdar (coiffeuse), Med Ali Ayadi (Tatoueur) et  Salah Barka (Chef costumier) assisté de Mehdi Kallel.
 
Même le générique est plein d’humour.  Véritablement 26 minutes de plaisir, de rire, des messages, puis Cupidland devient Stupidland… mais là il faudra aller voir le film pour savoir pourquoi ;-)
 
Bonne chance à Ismahane LAHMAR et à son film « N’importe Quoi » pour sa tournée des festivals de courts métrages en espérant qu’il aura le même accueil que lors de l’avant-première où tout le monde est sorti absolument ravi et zen – et plus particulièrement les filles ;-)
Un court métrage à ne pas manquer.
 
 
 
Et pour en savoir plus sur Ismahane LAHMAR, n’hésitez pas à lire ou à relire son interview dans lequel elle nous parle de son film mais aussi de son parcours, cliquez-ici 
 


 
 
 
Avant première du film, Lundi 24 Juin à 19h30 Ciné MAD'ART Carthage - Ismahane LAHMAR seule sur la scène mais vite rejointe par une bonne partie de l'équipe de son film. On y a retrouvé ses actrices, des grands noms du cinéma tunisien comme Fatma BEN SAIDANE, Najla BEN ABDALLAH... des responsables de Magazines mais aussi Serge MOATI (célèbre journaliste, réalisateur, scénariste, producteur, acteur, écrivain et présentateur de télévision).
 

Galerie Photo de l'article

    N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR

    N’Importe Quoi d’Ismahane LAHMAR

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA

Autres articles que vous pouvez aimer