COUPS DE CŒUR » Livres - DVD - CD

Le Sentier des Aubépines, un livre de Claude Rizzo

Publié le 08-10-2008
Le Sentier des Aubépines, un livre de Claude Rizzo
Rosine crut défaillir en découvrant le visage du nouveau-né...

Le Sentier des Aubépines
Auteur : Claude RIZZO
Genre : Roman (saga familiale)
Thème : Des familles en proie à des secrets que l’on pensait enfouis à jamais.
Editeur : Editions Lucien SOUNY (Distribution Rando)
Date de parution : Septembre 2008
Nombre de pages : 156 pages
ISBN : 978-2-84886-230-9
 


Rosine, jeune veuve, vit avec sa fille Antonia dans un village du Massif du Mercantour. Les épines amères de l’existence ne l’ont pas épargnée. Elle croit enfin rencontrer, en Giovani Cini, un berger piémontais, le deuxième grand amour de sa vie. Elle l’épouse et renaît ainsi au bonheur. La belle saison arrive. Giovanni prend les chemins de l’estive.

Le ciel se couvre à nouveau. Rosine se rend aux funérailles de son père. Elle apprend que son époux est revenu en son absence. Il a passé la nuit au village avant de disparaître sans l’attendre. Dans la bergerie, Rosine découvre Antonia en pleurs. Le propos entre l’adolescente et sa mère tourne à l’affrontement. La jeune quitte la maison et prend ainsi les chemins de l’exil.

Une mort mystérieuse, une naissance « inattendue » viennent ajouter leur touche à l’histoire.

Sentier des aubépines, le destin n’a pas encore déployé tous ses fastes. Tandis que grandit le petit Adrien, offrant à Rosine quelques années de bonheur et de complicité, les fantômes du passé ressurgissent et parcourent la vallée. Les uns porteurs de promesses, les autres chargés de ressentiments…


 

Le roman plus en détails...

"Rosine crut défaillir en découvrant le visage du nouveau-né. Antoine avait ressuscité dans cet enfant. Elle tenait entre les bras le portrait vivant de son premier amour. Le destin, à nouveau, la ballottait du pire vers le meilleur. En une seconde, sa vie venait de retrouver un sens. Elle serra ce gosse contre elle, dans la grande peur qui ne la quittait plus. Chaque instant de bonheur doit se payer par un torrent de larmes : telle était la leçon que le mauvais sort lui avait apprise en la répétant depuis bientôt vingt ans."

• Les lignes généalogiques ne disent pas tout. Les secrets ensevelis finissent souvent par ressurgir, provoquant de profonds dégâts.

• A l’image du massif du Mercantour, la toile de fond de ce roman, l’histoire de Rosine est rocailleuse et accidentée. Confrontée à des drames familiaux successifs, elle puisera la force de vivre dans les yeux d’un enfant, "un fils inattendu", dans l’amour qu’ils se porteront, mais aussi dans la solidarité et l’humanisme dont son entourage fera preuve à son égard.


Terribles coups du sort

C’est dans un village isolé du massif du Mercantour que vit Rosine Cristini. Elle travaille depuis l’âge de quinze ans dans l’entreprise familiale, une petite ébénisterie spécialisée dans le meuble de montagne. Jeune fille travailleuse et sans problèmes, elle tombe sous le charme d’Antoine Rossi, un horticulteur de Nice, randonneur de haute montagne. "A cette époque, éblouie par sa passion, elle voyait le monde tel un jardin enchanté." Quelques mois plus tard, elle apprend qu’elle est enceinte. Son bien-aimé se tue sur la route en venant la rejoindre pour arrêter la date de leur mariage. "J’avais alors dix-huit ans, je venais de perdre le jeune homme que j’aimais et j’allais mettre au monde un bâtard."
Dans son désarroi, Rosine accepte d’épouser Robert Michelis qui l’aime depuis l’enfance. "Robert la voulait toujours, même enceinte d’un autre. Il exigeait par contre que personne ne connaisse jamais la vérité, et surtout pas le petit à venir." Antonia vient au monde et grandira dans l’ignorance totale de sa filiation. A 35 ans, Robert meurt à son tour, emporté par la maladie.
"La mort d’Antoine avait ouvert une plaie jamais cicatrisée. Celle de Robert signifiait la perte d’un compagnon fiable et estimé. Et le deuil de Rosine eût mérité toute sa mélancolie si elle n’avait eu une enfant à nourrir. Ainsi commença le combat contre le dénuement, dans ces vallées offrant peu d’emplois aux femmes en dehors des stations de ski. Un combat sans vainqueur ni vaincu. Dix ans plus tard, malgré son courage et ses efforts, elle en était encore à compter les derniers centimes bien avant l’arrivée de ses maigres pensions."


Une rémission de courte durée

Trois ans après la mort de Robert, Rosine rencontre Giovanni Cini, un berger piémontais qu’elle épouse. Elle connaîtra avec lui le deuxième grand amour de sa vie. Mais chaque année, avec l’arrivée des beaux jours, Giovanni la quitte pour rejoindre l’estive. Sept longs mois loin de la vallée… Portée par son amour, Rosine ne se décourage cependant pas. Travaillant sans relâche, aidée par Anselme, le parrain de sa fille, elle élève Antonia avec fierté. A dix-sept ans, cette dernière s’apprête à entrer en faculté de droit.
De retour des funérailles de son père à Nice, Rosine apprend par ses voisins que Giovanni est venu en son absence, qu’il a passé la nuit au village avant de disparaître. La maison est vide. Elle cherche Antonia et la trouve en pleurs dans la bergerie. La jeune fille refuse de révéler les raisons de son chagrin tout en culpabilisant sa mère. Après un échange de propos très vifs, elle annonce qu’elle quittera la maison dès le lendemain pour ne plus y revenir. "Ma fille, ma bonne Antonia, me traiter comme si j’étais sa pire ennemie. Et le plus dur, c’est qu’elle m’a répété que je ne la reverrai plus. Je vais finir par croire que le mauvais sort me poursuit. Quelques années de tranquillité, et le malheur me donne à nouveau rendez-vous. D’abord Robert, ensuite mon père, et maintenant Antonia qui me rejette sans même que je sache pourquoi."

Rosine pensait avoir connu toutes les calamités qui peuvent  s’accumuler sur une même tête. Mais elle se trompe. En effet, après avoir été abandonnée par sa fille, son époux, Giovanni, ne donne plus de nouvelles. Et lorsqu’il revient à l’improviste au village, il a beaucoup changé. On le retrouve quelques jours plus tard dans la forêt, tué d’un coup de fusil de chasse. Ce décès ne fait que confirmer la malédiction qui touche les hommes qui lient leur destin à celui de Rosine… "A ce niveau, ce n’est plus un hasard, c’est une fatalité." L’assassinat de Giovanni donne lieu à une longue enquête en France et en Italie sans aucun résultat.
Un nouveau mystère s’installe dans la vie de Rosine, qui s’ajoute à une liste déjà longue. Aura-t-elle un jour une réponse à tous ces mystères qui l’asphyxient au point de la rendre folle ? Pourra-t-elle vivre avec autant de zones d’ombre autour d’elle ?
Deux mois après le meurtre, elle est réveillée par des pleurs. Elle découvre devant la maison un nouveau-né dans un panier. Une lettre sans signature l’accompagne. "Fais ce que tu veux du contenu de ce panier. Garde-le ou jette-le à la rivière. Il est à toi bien plus qu’à moi. Et si tu choisis de t’en débarrasser, personne ne viendra te demander des comptes. La chose n’a pas de nom et n’existe même pas (…). Et je te répète ce que je t’ai déjà dit : tu ne me reverras jamais." Ecoutant la voix de son cœur, Rosine recueille le nourrisson avec la complicité d’Anselme et d’un couple d’amis fidèles. Ils le prénomment Adrien. A partir de ce moment, seul l’avenir d’Adrien compte pour Rosine. Pour lui, elle est prête à tout renier, même ses plus doux souvenirs. De tous les hommes qui ont jalonné son existence, c’est bien lui qui la marquera le plus. "Celui qui est entré dans ma vie sans frapper voilà sept ans, et qui m’a donné une raison d’exister alors que j’étais condamnée à la solitude. Même ma propre fille ne m’a pas donné autant de joie que ce petit."

Dans ce massif du Mercantour, aux forêts de hêtres et de sapins, aux épaisses masses montagneuses déchirées de gorges abruptes et sauvages, aucun livre n’est définitivement fermé, aucune histoire n’est définitivement enterrée. Les fantômes du passé ressurgissent et se retrouvent, comme s’ils s’étaient donné rendez-vous. Des rendez-vous de la vie auxquels on n’échappe pas, des moments qui surviennent et dont on s’abuse en croyant qu’ils arrivent par hasard. Claude Rizzo nous donne un très beau roman d’amour et d’aventures, dans un décor naturel majestueux, idyllique, magnifiquement restitué. Sur fond de secrets de famille, l’intrigue est remarquablement construite, riche en rebondissements, et son dénouement est pour le moins inattendu et original.
 

 --------------

Autres titres de Claude RIZZO disponibles chez votre libraire :
- Au temps du jasmin (Editions Michel Lafon)
- Le Maltais de Bab el-Khadra (Editions Michel Lafon)
- Je croyais que tout était fini (Editions Michel Lafon)
- Tunisie de notre enfance (Edition l’Infini – A commander chez l’éditeur)
- La secte (Editions Lucien Souny)

 

Pour en savoir plus sur Claude RIZZO, cliquez-ici

Cet article est proposé par : Claude RIZZO

Autres articles que vous pouvez aimer